Retour sur la soirée de présentation à St Affrique

Je vous avoue que j’avais un peu le trac. Mais quand j’ai vu toutes ces personnes affluer dans le café associatif, ce trac a vite été remplacé par de la joie et de l’excitation. Nous étions plus de quarante ! Des gens qui venaient principalement de la commune et des villages avoisinants, mais aussi de Millau, voire de l’Hérault ! Pas possible de se mettre en cercle en raison de la configuration des lieux, mais cela n’a pas empêché de faire un tour de présentation où chacun a pu exprimer ce qu’il venait faire ici. Puis j’ai blablaté, pendant pas mal de temps. Sur mon parcours d’abord, sur le projet ensuite. Vous pouvez retrouver un large extrait (même si bien sûr, plein de choses ont été coupées au montage) ainsi que plusieurs réactions du public dans l’émission le Douze Douze sur Radio Saint Affrique (à partir de 21’30).

Les échanges ont été très riches et profonds. Il n’y a pas eu de réaction désagréable ou de rejet. J’ai été touchée que les personnes parlent de manière authentique, révèlent leurs craintes, parlent de leur vécu en tant qu’enfant et en tant que parent. Je n’ai pas pris de notes de toutes ces discussions et serais bien en peine de tout retranscrire. Mais globalement, les questions tournaient autour de la vie quotidienne concrète de l’école (journée-type ? Et s’il reste assis à ne rien faire ?…), le rôle de l’adulte par rapport aux enfants (si pas prof, alors quoi ? Quelles différences entre enseigner et transmettre ?), des craintes quant à l’apprentissage de la lecture et de la grammaire (les accords du participe passé selon la place du COD)… Certaines personnes ayant pratiqué l’instruction en famille ont partagé leurs expériences des apprentissages autonomes, ce qui a rassuré beaucoup de parents.

La soirée a commencé à 20h, mais les échanges se sont poursuivis jusqu’à plus de minuit. Difficile de s’arrêter ! En partant, ça cogitait encore sévère dans la plupart des cerveaux… Tout cela va faire son chemin… Franchement, si cette soirée n’avait servi qu’à cela, pouvoir échanger sur ces questions de fond concernant l’éducation, ça aurait déjà été génial ! Mais il y a eu beaucoup plus : j’avais laissé des fiches de contacts sur une table, les cinq pages ont été remplies, ça débordait même des cases, avec plein de propositions d’aide ou de futurs élèves… Même de nouveaux donateurs ! Peu d’enfants ou ados étaient présents, mais il y avait Félix, 13 ans, juste devant moi. « Ça l’a fait rêver… pour lui c’est le Graal. » m’a confié sa mère. J’ai hâte d’ouvrir l’école et de l’accueillir !

Et même le lendemain, le surlendemain : des coups de fil, des messages, des mails ! Catherine, par exemple, qui veut m’aider à organiser la même soirée à Millau : je n’y avais même pas pensé ! Bref, je suis sur un petit nuage. D’autant qu’il y a en plus une grande nouvelle : l’École Joyeuse est désormais une association loi 1901 ! Les documents ont été envoyés à la Préfecture, nous sommes en attente du récépissé et de la publication au Journal Officiel…

À très vite pour la suite de l’aventure !

Joyeusement,

Emmanuelle

foule

Dans le Lieu-Dit ça ressemblait un peu à ça ^^
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s