Agir avec celles et ceux qui agissent déjà

Des alternatives pour un monde plus juste, plus vert et solidaire ont émergé depuis quelques années. Silencieusement, elles se multiplient un peu partout, dans plein de domaines : médias, producteurs de fruits ou de légumes, systèmes d’échange et de partage, cafés associatifs, ateliers de récup, cercles de communication non-violente, alimentation saine… Dans l’éducation aussi, ça bouge. Des initiatives individuelles ont fleuri ça et là, puis commencé à se regrouper collectivement.

Il est tout naturel que l’école joyeuse fasse la même démarche. Car dans la nature, un îlot isolé aura peu de chance de survie sans bénéficier de liens et d’échanges avec d’autres écosystèmes. Comme l’indique notre philosophie, ce projet se veut ouvert sur le monde, pour que les idées et expériences circulent et l’irriguent. Ce n’est que de cette façon, ancrés dans le local mais connectés au réseau global, que nous serons assez intelligents, efficaces et résilients pour constituer une alternative crédible et durable.

Pour l’école joyeuse, ça commence par l’intégration à la Communauté Européenne pour l’Éducation Démocratique (EUDEC) afin de s’appuyer sur une organisation déjà bien constituée et de contribuer à sa dynamique. Nous nous reconnaissons tout à fait dans la mission qu’elle poursuit et qui peut se résumer ainsi : promouvoir une approche permettant aux enfants de faire leurs propres choix concernant leurs apprentissages et tous les autres domaines de la vie. En particulier, ils devraient pouvoir choisir ce qu’ils font, quand, où, comment et avec qui, du moment que leurs décisions ne transgressent pas la liberté des autres de faire de même. Ils devraient aussi jouir d’une part égale du pouvoir de décision sur le fonctionnement de leur organisation, notamment sur le règlement intérieur et son application, participant ainsi à y instaurer un cadre de liberté, confiance, sécurité et respect.

En plus de nous relier à l’échelle européenne avec ceux partageant cette vision, nous souhaitons aussi rejoindre les acteurs œuvrant pour un renouveau de l’éducation en France qui, sans forcément aller aussi loin, placent l’enfant au centre de leur approche. Voilà pourquoi le projet de l’école joyeuse fait également partie du mouvement Printemps de l’éducation.

Ensemble, les pieds dans le réel, la tête dans les étoiles et les mains reliées, le monde nous le changeons déjà.

Joyeusement,

Emmanuelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s